News

Chaque mois, une nouvelle histoire sur ce qui se vit au sein du Groupe P&V

 

Géraldine se rend désormais en vélo jusqu'à la Tour P&V

Grâce à la Bike Experience et aux conseils de son collègue Patrick, Géraldine a pris goût au vélo : "Lorsque j'arrive au bureau, je suis plus réveillée et de meilleure humeur."

Il y a un an et demi, notre collègue Géraldine Moreau déménageait à Wemmel, à quelque 9 km de la Tour P&V à Bruxelles. Elle met plus d'une heure en transports en commun pour se rendre au travail. "J'avais déjà envisagé de venir en vélo car le métro et le bus sont parfois tellement bondés", confie Géraldine. "Mais avec toutes ces côtes, je pensais que je ne parviendrais jamais à rejoindre P&V en vélo en moins de 60 minutes. De plus, le trajet en vélo me semblait aussi risqué."

Un petit coup de pouce

La Bike Experience, une campagne qui s'étend sur deux semaines du mois de mai pour inciter les Bruxellois à se rendre au travail en vélo, lui a donné le petit coup de pouce nécessaire. Géraldine a reçu une carte des pistes cyclables, une veste fluo, un sac à dos ainsi qu'une assistance gratuite d'un mois pour son vélo.

Formations théorique et pratique

Un dimanche d'avril, elle a reçu la formation indispensable : un rafraîchissement du code de la route suivi d'une randonnée dans la capitale. "Les conseils pratiques étaient bien utiles. Comme par exemple toujours bien signaler ses intentions aux autres usagers de la route et ne pas rouler trop à droite de la chaussée afin de se laisser une certaine marge de manœuvre en cas d'obstacle."

Le coach Patrick a préparé les itinéraires

La Bike Experience lui a également donné un coach, son collègue Patrick Chantrenne. Les trois premiers jours, Patrick a accompagné, matin et soir, Géraldine, sur le chemin du travail. "Cela nous prenait environ 40 minutes, ce qui était déjà nettement mieux qu'en transports en commun. J'ai également été surprise par les trois itinéraires que Patrick m'avait concoctés : je ne savais pas qu'il était aussi facile de trouver un itinéraire agréable pour les cyclistes."

Plus réveillée et de meilleure humeur

Après quelques jours d'entraînement, Géraldine devait déjà fournir moins d'efforts pour parcourir ses 20 km quotidiens en vélo. "J'arrivais plus réveillée et de meilleure humeur au travail, et aussi à la maison : tout le stress de la journée avait été évacué sur le vélo." Il faut toutefois rester continuellement sur ses gardes, que ce soit vis-à-vis des automobilistes ou des piétons. "Les Bruxellois ne sont pas encore très habitués aux cyclistes", estime Patrick, "mais il en va de même dans les autres grandes villes et le respect envers les cyclistes est en augmentation à Bruxelles."

Sentiment positif

Géraldine garde un sentiment positif de son aventure cycliste. "Je me demande même pourquoi j'ai attendu si longtemps avant de tenter l'expérience. Il me semblait que c'était trop risqué de faire le trajet en vélo dans une circulation aussi dense et que la distance était trop importante, mais, au final, ce n'était pas si difficile. Le fait qu'il y ait des douches et des vestiaires pour les cyclistes rend l'aventure encore plus confortable. Dans les prochains mois, je continuerai certainement à me rendre en vélo au travail. Et qui sait, l'an prochain, je serai peut-être coach à la Bike Experience", nous confie Géraldine dans un éclat de rires.